Tarte Chocolat Pralin Calin

tarte choco2

Voilà une recette de choco killer, en 2 temps/ 3 mouvements, sans four et sans sucre.
1 pâte sablée aux shortbread, coco râpée et beurre salé, pour le côté moelleux et craquant
+ 1 ganache au chocolat très chocolat pour une tarte digne de ce nom
+ du pralin, cet espèce de pâte aux amandes et noisettes caramélisées complètement diabolique pour le petit goût de caramel beurre salé croustillant sous la dent
+ des morceaux de daims, des copeaux de chocolat noir et des miettes de biscuits sablés pour le côté cosmique
= Ca envoie dans l’espace.

Avant toute chose et pour comprendre ce que c’est une fois dans la bouche…
Ayayayayayayayayaya

Ingrédients pour 8/10 personnes (par que celle-là, on en fait plus des lichettes que des grosses parts):

300g de chocolat Valrohna 68% , (ça fait vraiment toute la différence)
20 cl de crème fleurette
3 jaunes d’oeufs
1/2 pot de pralin (ou plus bien sur..)
300 g de biscuits shortbread ou digestive
100 g de beurre demi-sel
100 g de noix de coco râpée
1 sachet de sucre vanillé

Préparer le fond de tarte en émiettant les biscuits. Faire torréfier la noix de coco râpée dans une poêle en ajoutant si l’on veut un sachet de sucre vanillé. Ajouter la noix de coco et le beurre fondu et mélanger le tout du bout des doigts. Disposer la pâte dans un cercle à patisserie placé sur une grande assiette recouverte de papier sulfurisé (ou dans un moule à manqué). Réserver 30 minutes au frais.

Préparer la crème au chocolat: Faire fondre la crème liquide dans une casserole et lorsqu’elle est brûlante, la verser sur le chocolat coupé en morceaux. Bien mélanger avec un fouet pour que la préparation soit homogène. Ajouter un à un les jaunes d’oeufs et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse.

Etaler à la cuillère le pralin sur tout le fond de tarte en couche fine et verser la crème au chocolat sur le fond de tarte. Réserver au frais au moins 4h.

Avant de servir, mixer quelques daims (une dizaine), émietter un shortbread et râper quelques copeaux de chocolat. Couper en fines part et servir si on aime le mélange, avec un carpaccio d’orange sanguines.

Alors?

Publicités